Grosse folie !

Publié le par Soro N. E. Benjamin

Grosse folie !

 

Assise la main sur le ventre

Où croît à vue d’œil

Un petit être innocent

 

Folle grosse !

 

Vêtue de guenille

Sous un arbre aux cheveux touffus

Elle se caresse le centre

 

Folle grosse !

 

Cheveux démêlés

Teint charbonné

Elle ne comprend pas la grandeur de son antre

Qui a semé en elle ce sort ?

Elle peine à voir son visage

Lui agréablement parfumé

Décemment vêtu

Dans la nuit

Lui apportant des fruits

Qu’elle dévore goulûment

Il y a surtout

Ceux qu’on épluche et qu’on

mange il est si gentil il ouvre

Les pétales et lui tend la tige tendue

à dévorer…

 

Quelle saveur !

 

Il vient soir après soir

Par des nuits étoilées

Elle le regarde

Lui caresser la tignasse rouge jadis belle

Comme la nuit de sa peau

Parfois elle lâche un sourire

Crispé mais quand il approche trop

Elle le repousse

Lui monte le souvenir de son sang

Le sang de sa fleur

Sa fleur arrachée par une dizaine de gens

D’armes ce jour…

Il passe soir après soir

Par des nuits étoilées

Jusqu’ au jour où il se baigne tout entier

Dans l’enveloppe

de ses os

 

Folle grosse !

 

Assise la main sur le ventre

Où croît à vue d’œil

Un petit être innocent

 

Folle grosse !

 

Elle n’est plus seule

Sous son arbre

Son ventre croît et croît encore

Depuis qu’elle a reçu dans sa bouche

Sa banane...

 

Sneb_Le_Phénix, 26-03-17, 10h28

 

Publié dans Littérature et Poème

Commenter cet article